Revenons donc à nos deux formats, Gif et Jpeg. Le tableau suivant récapitule leurs principales caractéristiques techniques. Leurs différences, leurs résultats déterminent eux-aussi des champs d'application assez spécifiques.

Format Gif Format Jpeg
Codage
1 bit : noir et blanc
4 bits : 16 couleurs
8 bits : 256 couleurs ou gris
Codage
24 bits
256 niveaux de gris
16 millions de couleurs
Compression
non maîtrisée par l'utilisateur
Dépend des caractéristiques internes de l'image
Compression
taux maîtrisé par l'utilisateur
Qualité
non affectée par la compression
image nette, saturation, luminosité, contraste des couleurs préservées
Qualité
affectée par la compression
dégradation des composantes de l'image proportionnelle au taux retenu
Poids
Dépend de la hauteur du codage, des caractéristiques physiques de l'image (largeur, hauteur) et de la qualité interne de celle-ci
Poids
Dépend du taux de compression ainsi que des caractéristiques physiques de l'image (largeur, hauteur)

Les deux formats ne sont donc directement concurrents que dans un seul cas, l'affichage d'une image en 256 niveaux de gris. Bien entendu, le Jpeg peut afficher des images au trait (noir et blanc : 1 bit), mais l'intérêt qualité/poids va alors au format Gif, comme le montre l'exemple ci-dessous.

image gif
Gif, codage 1 bit, 977 octets
image compression 30
Jpeg, codage 24 bits
compression 30%
4,75 Koctets
image jpeg compression 70
Jpeg, codage 24 bits
compression 70%
3,21 Koctets
image jpeg compression 99
Jpeg, codage 24 bits
compression 99%
1,58 Koctets


On voit que même en adoptant le taux de compression maximum du Jpeg, le poids de notre image de référence est toujours supérieur à celui du Gif. Quant à la qualité, vous pouvez en juger aisément.

Suite >
Petites Leçons sur l'image - Philippe Cottet 1996-1999