Un nombre important de points abordés dans mes anciennes Petites leçons sur l'image a trouvé un développement plus satisfaisant (question de poids !) dans les chapitres de mon livre Réussir son site Web (Eyrolles) consacrés aux images. Je vous renvoie donc à sa lecture pour compléter les informations que vous trouverez ici.

L'illustration d'un site pose au minimum deux obstacles majeurs. Le premier est purement technique puisqu'il s'agit, en principe, de proposer au visiteur la meilleure qualité d'image dans le délai de chargement le plus bref. Sur le Net, nous devons intégrer une notion de temps d'attente entre la demande d'information effectuée par le client et son obtention (c'est-à-dire la combinaison entre le temps de délivrance des éléments par le serveur et le temps de transit des données sur le réseau) assez inhabituelle, les autres médias réalisant cette transmission textes-images ou voix-images de façon instantanée.

flyChaque fichier transitant dans les tuyaux du réseau possède en effet un poids en octets, dont le niveau conditionne l'accessibilité. Plus le nombre d'octets à transmettre vers le requérant est important et plus le temps d'attente de ce dernier devant son écran sera long. Si les images posent autant de problèmes, c'est bien entendu parce que la plus petite d'entre elles pèse bien souvent plus lourd qu'un écran entier de texte. Dans un premier temps, je voudrais donc voir avec vous comment se pose exactement le problème technique de l'image et les différentes réponses apportées par les concepteurs Web.

Suite >
Petites Leçons sur l'image - Philippe Cottet 1996-1999